Imprimer

Alors que la diplomatie peine à dessiner une issue politique, désespoir et défaitisme pourraient s’imposer. Journaliste et présidente de l'Association des Amis de Mar Moussa, Laure Speziali s’est rendue en Syrie fin avril. Elle a livré le récit d’une lumière dans la nuit syrienne dans un article paru début juin. (lire l'intégralité de l'article, en page 7)